tee shirt philipp plein tete de mortMattis survette philipp plein homme réchauffe les relations américano-saoudiennes

Mattis réchauffe les relations amé,philipp plein enfants;ricano-saoudiennes

Terminées les bouderies de l’époque Obama. Les Etats-Unis sont de retour au Proche-Orient,gilet philipp plein pas cher, et l’Arabie saoudite s’en félicite. La première visite à Riyad, mercredi 19 avril,philipp plein outlet online store, de James Mattis, le secrétaire à la défense américain, a donné lieu à une série de déclarations anti-iraniennes, qui a réjoui les dirigeants du royaume wahhabite, engagés dans une compétition stratégique et confessionnelle avec leur grand voisin chiite.

« Où que vous regardiez » au Proche-Orient, « s’il y a des problèmes, il y a l’Iran », a accusé le chef du Pentagone après des entretiens avec le roi Salman et avec le ministre de la défense et vice-prince héritier, Mohammed Ben Salman. « Il va falloir que ça cesse », a averti l’ancien général américain, en accusant Téhéran de vouloir transformer les miliciens houthistes,philipp plein t-shirt, ces combattants yéménites pro-Iraniens que l’aviation saoudienne bombarde depuis deux ans, en un « nouveau Hezbollah ».

« La ligne des républicains »

Venant deux semaines après la salve de missiles tirée par la flotte américaine contre une base militaire en Syrie, les déclarations musclées de James Mattis renforcent l’impression,philipp plein scarface t shirt, au sein de l’élite saoudienne, que la politique de désengagement de la région menée par Barack Obama a vécu. Ce choix,blouson philipp plein, marqué par le refus de sanctionner Damas après son recours à l’arme chimique, en août 2013, avait été perçu dans le royaume comme un lâchage,wallpaper philipp plein, voire une trahison en ce qui concerne l’accord sur le nucléaire iranien.

« C’est le retour en force du partenariat stratégique américano-saoudien, s’enthousiasme le politologue Awadh Al-Badi. Les huit années de mandat d’Obama ont laissé un vide dont l’Iran et la Russie ont profité. » En plus d’envoyer des mises en garde à la République islamique, le secrétaire américain a adressé des compliments à l’Arabie saoudite « pour ses efforts visant à restaurer la stabilité » au Proche-Orient. « Il est dans notre…